Projet nouvelles Conventions collectives de la métallurgie : un projet ultra délétère pour nos salaires, la protection sociale, nos conditions de travail.

Cher-e-s collègues

Vous l’avez peut-être vu , la CGT a pris le parti de déroger très exceptionnellement à l’usage et de s’ adresser à l’ensemble des salariés Thales et DIS, au-delà de sa liste de diffusion habituelle.

Pourquoi ? parce que sans verser dans le tragique, l’heure est (vraiment !)grave. Elle est aussi déterminante pour le reste de notre vie professionnelle !

De quoi s’agit –il ? De nos conventions collectives (et donc de nos droits, et de nos rémunérations ) !

Si vous êtes dans nos listes de diff, nous vous en avons parlé plusieurs fois au cours des dernières années.

Pour rappel, les grands points du projet porté par le medef, à signature le 7 février (mais il y en a d’autres !) :

-Suppression du système de classification à l’individu. Le projet propose une classification au poste. Qu’est-ce que ça signifie ?

  • Votre salaire dépendra uniquement de la classification de votre poste : si vous bougez sur un poste moins bien classé, votre salaire pourra être revu  à la baisse ! Exit la reconnaissance de l’expérience et la monté graduelle dans les positions et les salaires ; une carrière avec des salaires en dents de scie avec des conséquences sur votre retraite, vos emprunts immobiliers..etc.
  • A chaque catégorie de poste (il y en a 18) correspondra une fourchette (d’amplitude assez réduite !) de salaires. Une fois que vous êtes arrivé au plafond, eh bien vous plafonnerez (éventuellement toute votre carrière si vous restez au même poste)!
  • Vos diplômes : vous pouvez les jeter (ou presque)! il  faudra que l’offre d’emploi mentionne spécifiquement BTS ou Master2 pour que votre diplôme soit valorisé. Seuls ces deux niveaux sont reconnus en terme salarial, et à la condition mentionnée précédemment.

-Protection du salarié malade…mieux vaut avoir la santé !

  • Jusqu’à présent vous étiez protégés jusqu’à 6 mois en cas de maladie longue durée. C’est fini (quoi qu’en dise un certain syndicat qui a dû s’arrêter un peu tôt dans la lecture du chapitre). Il n’y a plus de protection. Elle est remplacée par une majoration de 50% de vos indemnités de licenciement (Champagne !) si votre licenciement intervient entre 2 et 6 mois après le début de vos absences (fonction de votre ancienneté). Passée cette durée, 0 majoration.
  • Prévoyance : Aujourd’hui prise en charge par l’employeur elle passe(rait…si le projet, lui aussi, passe) à la charge du salarié, en mode assurantiel.

-Temps de travail :

  • L’ employeur pourra imposer de faire des heures supplémentaires (art 99.1).
  • Le volume des heures supplémentaires sont de 220 heures/ an + 150 heures/an (après accord entre le salarié et l’employeur …on sait comment ça se passe) et 80 heures mobilisables uniquement par l’employeur une année sur deux. Au maxi­mum, c’est jusqu’à 450 heures/an (soit en gros, on pourrait vous faire travailler tous les samedis)

=> Suite au questionnaire qui vous a été proposé mercredi, nous vous invitons à une heure d’information syndicale pour :

  • vous détailler le projet dont nous venons de vous rappeler les grandes lignes (30 min) et répondre à vos questions (30 min) , texte à l’appui !
  • et aussi vous dire et voir ensemble ce qu’on peut faire à cette hauteur.

=>Nous vous rappelons les termes de l’accord Groupe « Dialogue social et Droit syndical » de 2018, chapitre 3.d : cette heure d’information est considérée comme du temps de travail.

(https://coord.cgtthales.fr/wp-content/uploads/sites/19/2019/01/Accord_sur_le_Dialogue_social_le_Droit_syndical_et_l_evolution_de_carriere_des_representants_du_Personnel.pdf)

La situation sanitaire ne nous permettant pas de nous réunir sur place nous vous proposons un Teams.

Il est encore temps de s’opposer à ce projet  !

Microsoft Teams meeting – 2022-02-03 @ 13h30

Click here to join the meeting

Reminder: No content above « THALES GROUP LIMITED DISTRIBUTION” / “THALES GROUP INTERNAL » and no country eyes information can be discussed/presented on Teams. 

Note : Si vous ne souhaitez plus recevoir d’information de la CGT, merci de nous le signifier par retour de mail (si vous souhaitez que l’on vous ajoute à notre liste de diffusion aussi ! J)

Pour vos élu-e-s et mandaté-e-s

Luc Latrique (élu CSE), Sandrine Paradot (Représentante de Proximité), Laurent Thomas (Représentant de Proximité), Jean Michel Desjardins (élu suppléant CSE), Stephanie Gwizdak (DSC CGT DIS, comité européen)

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.